Aller au contenu


* * * * *

Communication ACM 2vs1


Nous avions, il y a quelques temps déjà, discuté de la communication en situation d'ACM (Air Combat Maneuvers) 2vs1, mais sans établir de doctrine claire.
Ce sujet se propose de le faire.
 
Le concept fondamental à comprendre en tout premier lieu est celui-ci : lorsque deux appareils se trouvent en situation de combat contre un enemi, l'un est engaged (prononcé « inguèdjde »), et l'autre support (prononcé « seuporte »).
 
Le chasseur engaged est celui qui est engagé dans l'interaction directe avec l'ennemi et qui manœuvre pour le descendre, tandis que le chasseur support agit en soutien du premier.
 
Attention, le terme engaged ne signifie pas « engagé par l'ennemi ». Il signifie « engagé dans l'action » contre l'ennemi, et constitue en même temps ordre ou demande faite au second chasseur de prendre le rôle de support.
Par ailleurs, le terme engaged n'implique en revanche ni qu'on soit défensif, ni qu'on soit offensif. Ce sont deux concepts différents. À ce titre, lorsqu'en combat nous nous trouvons en situation défensive (par exemple, en se faisant tirer AA-10 en BVR), nous ne devrions pas annoncer "engaged defensive" à la radio, mais simplement "defensive", à moins que la communication ait clairement pour but de demander à un ailier de prendre le rôle de support.
 
Communication pour la répartition des rôles :
 
Le chasseur qui identifie soit être dans la meilleure position pour manœuvrer contre l'ennemi, soit être dans une position qui l'oblige à combattre directement l'ennemi, annonce « engaged ».
Si pertinent, il peut préciser la situation. Par exemple, « Cowboy 1's engaged, offensive/neutral/defensive, hostile vid MiG-29 right 1 o'clock high »
 
Le second chasseur doit alors répondre pour confirmer qu'il prend ou non le rôle de support.
 
S'il le prend, il répond simplement par le terme press. Donc ici, en réponse à Cowboy 1, Cowboy 2 annonce : « Cowboy 1, press ».
Il est important de souligner que cette réponse de Cowboy 2 signifie non seulement qu'il a compris que Cowboy 1 était engaged mais aussi que lui-même prend le rôle de support. Répondre « press » n'est donc pas seulement un collationnement de la part de Cowboy 2. C'est avant tout l'indication qu'il assure bien le rôle de support.
 
Si le second chasseur est le leader de la paire et ne veut pas que son ailier prenne le rôle d'engaged (donc que lui-même prenne le rôle de support), alors il répond par le terme negative.
Exemple :
Cowboy 2 : « Cowboy 2's engaged, offensive ».
Cowboy 1 : « Negative, cowboy 1's engaged ».
Cowboy 2: « Cowboy 1 press ».
 
Si le second chasseur est l'ailier de la paire et ne peut pas prendre le rôle de support, alors il répond par le terme unable. Il sera évidemment de bon ton pour l'ailier de préciser pour quelle raison il ne peut pas prendre le rôle assigné par le leader. Par exemple:
Cowboy 1 : « Cowboy's 1 engaged, offensive ».
Cowboy 2: « Cowboy 2 unable, blind/no joy/defensive ».
 
Rôle de chacun :
 
La question serait à creuser davantage dans un autre sujet, mais ce qui est à retenir :
Le chasseur engaged manœuvre contre l'ennemi, pour le détruire, tandis que le chasseur support a pour mission de couvrir le premier :
- il surveille les alentours
- il s'écarte de la manœuvre du chasseur engaged avec l'ennemi pour ne pas le gêner
- il tâche d'adopter une position qui lui permette soit de détruire lui-même l'ennemi si une fenêtre de tir large s'ouvre (le chasseur engaged doit clairement être hors de cette fenêtre) soit lui permet de reprendre le rôle engaged avec un avantage si la situation le demande.
 
 
Changement de rôle :
 
Un changement de rôle peut se produire dans deux situations :
 
  • L'ennemi se choisit un nouvel adversaire en s'en prenant au chasseur qui était jusqu'ici dans le rôle support. Dans ce cas-là, le premier à constater la situation annonce « bandit switch ». Puis celui qui doit passer engaged l'annonce, l'autre lui répond comme il se doit avec press (ou negative ou unable, le cas échéant).
  • Le chasseur en support voit qu'il peut prendre l'avantage sur l'adversaire alors que le chasseur engaged n'y parvient pas, mais pour autant le chasseur support n'a pas devant lui une fenêtre de tir tout à fait idéale, parce que le chasseur engaged est trop proche de l'adversaire pour ça. Dans cas-là, le chasseur jusqu'ici support annonce « engaged », le chasseur jusqu'ici en support répond comme il se doit, et au lieu de tâcher de détruire l'adversaire manœuvre pour favoriser le kill par celui qui vient de passer engaged.
NB : Dans le cas où le chasseur support dispose déjà d'une fenêtre de tir idéale, qui ne comporte aucun risque pour le chasseur engaged, pas d'inversion de rôle nécessaire. Le chasseur support annonce son tir et tire effectivement. Tâcher de détruire l'adversaire quand une opportunité idéale apparaît fait partie intégrale du rôle du chasseur support.
 
 
Communication descriptive :
 
Rappel :
Visual signifie avoir un ami en vue. Le contraire est blind. (Prononcer « vijol » et « blaille-nd »).
Tally signifie avoir un ennemi en vue. Le contraire est no joy. (Prononcer « tali » et « no djoille »).
 
Si le chasseur en support a besoin de reconnaître qui est qui dans ce qu'il voit, il utilise le terme status (prononcé « stateuss »), suivi du caractère de discrimination à utiliser.
Par exemple, Cowboy 2 en support dira : « Cowboy 1, status high/low ». Ou « Cowboy 1, status left/right turn » ou encore « Cowboy 1, status nose high/low ».
Cowboy 1 répondra alors de manière à lever le doute pour Cowboy 2, par exemple en disant : « Cowboy 1's high, offensive ».
 
Ordres de manœuvre :
 
Rappel :
Break est utilisé pour demander à un ami d'effectuer un virage le plus serré possible, sans souci de conserver son énergie.
Hard est utilisé pour demande un virage serré avec conservation de l'énergie.
Hook  est utilisé pour demander un 180° rapide.
 
Ces trois termes sont nécessairement suivis de la direction à prendre.
 
Et quand on sait plus comment dire ?
 
Si jamais la situation devient compliquée et qu'on n'a pas à l'esprit de manière rapide de communiquer avec le brevity, toujours passer en français clair (ou anglais clair, pour les plus forts :p ). Une communication « pas jolie » vaut mieux que la perte d'un appareil et d'un pilote.


0 Comments

1180