Aller au contenu


- - - - -

Tenue de FMD


La formation de manuvre défensive, ou FMD (defensive combat spread) est bien adaptée au combat aérien puisqu'elle permet à la patrouille d'engager rapidement tout en gardant une bonne capacité de couverture mutuelle.
Elle nécessite cependant une petite gymnastique afin d'être maintenue efficacement dans les virages.

Rappels


 
En FMD, l'ailier se positionne en line abreast, c'est-à-dire côte-à-côte avec son leader. Idéalement, il reste sur une ligne 3/9 à 1 nm environ. Il s'agit d'une formation avant tout visuelle !
 
En cas de vol à basse altitude, l'ailier veillera également à ne pas se positionner plus bas que son leader.
 
 

Image attachée: Figure1.PNG

Figure 1. Formation FMD.

 
Par défaut, le leader initie tous les virages. Sauf indication contraire au briefing, les virages s'effectuent à vitesse constante : les 2 appareils affichent buster, et ajustent le facteur de charge pour tenir la vitesse.
 

Virages de moins de 30°


Ces virages s'effectuent sans manuvre particulière : l'ailier maintient sa position, en gérant au besoin les gaz pour ne pas s'éloigner. Le leader reste délicat dans ses virages afin qu'ils ne soient pas interprétés comme un ordre de virage à 90° (cf. ci-dessus).

 

Image attachée: Figure6.PNG
Figure 2. Virage 30° en FMD.

Virages à 180°


 
On distingue 2 types :
  • Hook turn : les deux appareils virent du même côté. Après virage, l'ailier se retrouve du côté opposé. La séparation latérale existant avant le virage est conservée.
  • Cross turn : les deux appareils virent en sens contraire, l'un vers l'autre. Après virage, l'ailier se retrouve toujours du même côté de son leader. La séparation latérale, cependant, change beaucoup : 2 appareils en patrouille serrée seront très éloignée en sortie de virage. À l'inverse, 2 appareils qui commencent la formation avec un important éloignement pourront se rapprocher un peu à l'issue du virage.

Image attachée: Figure2.PNG

Figure 3. Hook turn (gauche) et cross turn (droite).

 
Ces virages s'annoncent systématiquement à la radio comme suit :
 

Viper 1, hook left

ou

Viper 1, cross right

 
En cas de silence radio (conditions silent), on enchaînera 2 virages à 90°, décrits ci-dessous.

Virages à 90°


On distingue ici 2 cas, selon que le leader vire vers l'ailier (turn into the wingman) ou à l'extérieur de l'ailier (turn away from wingman).
Dans les 2 cas, le principe de base reste le même : l'avion à l'intérieur du virage va retarder un peu son virage afin de passer par les 6 h de l'avion extérieur, comme indiqué sur la figure ci-dessous.
 
 

Image attachée: Figure3.png

Figure 4. Schéma de principe des virages FMD à 90°.

 

Turn into the wingman


C'est le cas le plus simple : le leader (à l'extérieur) souhaite initier un virage de 90° vers son ailier. Pour signifier son intention de tourner, 2 possibilités :
  • Il le signale à la radio :

Viper 1, 90 right

  • En conditions silent, il engage son virage sans l'annoncer et compte sur la vigilance de son ailier pour qu'il suive :p
L'ailier voit (ou entend) le leader lui tourner dessus, et passe à travers ses 6 h pour aller chercher sa nouvelle position line abreast.
Attention à la déconfliction, surtout en basse altitude ! En conditions silent, l'ailier engage un léger virage dit check turn (30°, pas plus) dans le même sens que son leader pour lui signaler qu'il a bien compris l'ordre.
 
 
 


Image attachée: Figure4b.PNG
Figure 5. Turn into wingman : delayed 90° avec et sans check turn.

 

Turn away from wingman


Dans ce cas, le leader commence du côté intérieur du virage. Là encore, 2 possibilités pour signaler le virage :
  • Il l'annonce à la radio :

Viper 1, 90 left

  • En conditions silent, il amorce un léger virage (30° environ), en battant visiblement des ailes, afin de se faire comprendre auprès de son ailier.
Dans les 2 cas, c'est ensuite l'ailier qui tourne serré pour prendre le cap à 90°, comme indiqué sur la figure ci-dessous.
 
 

Image attachée: Figure5b.png
Figure 6. Turn away from wingman : delayed 90° avec et sans check turn.

 

Virages compris entre 30 et 90°


Turn into the wingman


Par défaut, l'ailier s'attend à un virage de 90° (comme présenté ci-dessus). Si le leader souhaite ordonner un virage plus faible, cependant, c'est très simple : il lui suffit d'arrêter son virage au cap voulu. Le reste de la manuvre est identique au cas du virage à 90° : l'ailier collationne l'ordre (ou pas) par un check turn, puis passe à travers les 6 h de son leader pour aller chercher sa nouvelle position à l'extérieur.
Petite subtilité ici : l'ailier « ouvre » légèrement sa trajectoire en oreille vers l'extérieur (cf. figure ci-dessous) pour prendre du champ. Cela lui évite de se retrouver devant son leader, ce qui risquerait d'arriver s'il continuait de voler tout droit comme dans le cas du virage à 90°.

 

Image attachée: Figure7.PNG
Figure 7. Turn into wingman : delayed 45° avec et sans check turn.

Turn away from wingman


Là encore, le leader peut annoncer la manuvre de plusieurs manières :
  • À la radio ;
  • En amorçant un léger virage (30° environ), en battant visiblement des ailes, afin de se faire comprendre auprès de son ailier.
Celui-ci s'attend à un virage de 90° (comme présenté ci-dessus). C'est le virage du leader (qui traverse ses 6 h pour venir prendre sa nouvelle position) qui lui donne le signal pour arrêter son virage au cap voulu. Là aussi, le leader prend du champ en faisant une oreille afin de rester en position line abreast.

 

Image attachée: Figure8.PNG
Figure 7. Turn away from wingman : delayed 45° avec et sans check turn.

Références




0 Comments

172